Banniere 1

Ce que rapporte Bukhari à propos de la Aqiqa

Bismillahi r-rahmani r-rahim, As-salamu 'alaykoum wa rahmatullahi wa barakatu, 

Au sujet de la aqiqa (sacrifice) lors de la naissance d'un enfant :

 Du fait de donner un nom à l'enfant au moment de sa naissance lorsqu'on ne veut pas lui faire une aqiqa, et du tahnik (frotter la gorge de l'enfant avec une datte mâchée) 

5467 - Abû Mûsâ - radi allahu anhu - a dit : " Il m'était né un enfant. Je le portai au Prophête - alayhi salat wa salam - qui lui donna le nom d'Ibrahim. Il lui frotta la gorge avec une datte, appela sur lui la bénédiction de Dieu et me le remit ensuite." Cet Ibrahim était l'aîné des enfants d'Abû Mûsâ.

5469 - 'Urwa rapport qu'Asma' Bint Abu Bakr devint enceinte de Abdallah Ibn Az-Zubayr à la Mecque. "Je quittai La Mecque, dit-elle, au moment de la fin de ma grossesse et me rendis à Medine. Arrivée à Qubâ, j'accouchai en cet endroit; j'apportai l'enfant à l'Envoyé de Dieu - alayhi salat wa salam - qui le prit sur ses genoux. Puis il demanda une datte, la mâcha et cracha dans la bouche de l'enfant. La première chose qui pénétra dans son ventre fut donc la salive de l'Envoyé de Dieu -alayhi salat wa salam - Ensuite le prophête -alayhi salat wa salam - lui frotta l'intérieur de la gorge avec la datte, puis il fit une invocation et bénit l'enfant. Ce fut le premier enfant né parmi les musulmans. On éprouva une joie excessive de cette naissance, parce que l'on avait dit que les juifs avaient ensorcelé les musulmans en sorte qu'ils n'auraient pas d'enfants. 

 Du fait d'écarter le mal de l'enfant par la 'aqiqa 

5471 - Salmân Ibn 'Amir a dit : " Avec l'enfant il faut une 'aqiqa "

5472 - Salmân Ibn 'Amir ad-Dabbî a entendu l'Envoyé de Dieu -alayhi salat wa salam- dire : " Avec l'enfant il faut une 'aqiqa. Répendez pour cela du sang (en sacrifice) et écartez de lui le mal." 

  • [Shaikh Al-Albani précise que le sacrifice doit être fait le 7ème jour mais qu’il peut être repoussé au 14 et 21ème jour si on ne peut pas le faire avant, car le prophète sallallahou 'alaihi wa sallam a dit : « on sacrifie le 7ème jour » et dans d’autres hadith sont cités le 14 et 21ème jour, donc le temps est spécifié et on ne peut dépasser cela que si on a une excuse légale.]
  • Interrogé sur le aqiqa, le Messager d'Allah sallallahou 'alaihi wa sallam : " On sacrifie deux moutons pour le garçon et un pour la fille et il n'y a pas de mal à ce qu'ils soient mâles ou femelles".
  • D’après El-Hassan Ibn-Samoura, le prophète (paix et salut sur lui) a dit : « chaque nouveau né est tributaire de sa ‘Aqiqa’, qui est sacrifiée le septième jour. Son crâne est aussi rasé et un nom lui est donné ce jour là » [Authentique, sahih Ibn-Mâjah (2563), IbnMâjah (2/1052/3165), Abou-Dâoûd (8/38/2821), El-Tirmidhi (3/38/1559), El-Nassâ’i (7/166)].

 Du fara' 

5473 - D'après Abû Hurayra - radi allahu anhu - le prophête - alayhi salat wa salam - a dit : " Pas de fara' ni de 'atira" Le fara' consistait à sacrifier aux idoles le premier-né des animaux domestiques. La 'atira était un sacrifice qui se pratiquait au mois de Rajab 

Ajouter un commentaire