Le statut de la femme à travers les civilisations

La femme en islam est une perle précieuse ayant une grande place dans la religion mais aussi dans la société. Les médias nous font croire que les femmes musulmanes n'ont aucun droit et aucune liberté, mais tout cela n'est pas correct.
 
"Les femmes représentent la moitié de la communauté, et elles éduquent l'autre moitié, elles sont en quelque sorte toute la communauté." (Cheikh Abd Al Aziz Ibn Baz)" 
                                         
                               
                             
Le prophète alayhi salat wa salam, le meilleur des hommes était trés respectueux envers ses femmes. C'est pour cela qu'il nous dit « Le meilleur d’entre vous est celui qui est le meilleur avec sa femme et je suis le meilleur avec mes femmes »nous allons donc voir la femme à travers les civilisations anciennes, en islam et dans le monde actuel.
 

 
La femme à travers les civilisations anciennes... 

 

 
 
Avant l'arrivée de l'Islam, la femme n'était pas l'égal de l'homme. Elle n'avait pratiquement aucun droit comme on peut le voir dans les civilisations antérieures à cette noble religion. 
 
Dans la Rome antique
 

La femme romaine n'avait aucun droit, elle était totalement soumise à l'homme. Les femmes n'avaient pas le droit à l'héritage car il devait revenir au fils aîné, l'homme avait le droit d'exclure ou de vendre un membre de sa famille.

 
Dans la Grèce antique
 
La femme grecque était privée d’instruction à tel point qu'on disait qu’elle était “une abomination, œuvre du Diable” (La Civilisation des Arabes, P. 408.). Elle aussi n'avait aucun droit. On empruntait la femme fertile à son mari afin qu’elle accouche des enfants d’un autre homme. Pour les hommes,la femme servait seulement à procrèer et s'occuper des tâches ménagère.
 
La femme dans la socièté de l'Inde ancienne
 

 La femme indienne était dépourvue de droits, aprés la mort de son mari elle devait être incinérée avec lui. Cette coutume était pratiquée jusqu’à la fin du 19e siècle où elle a été abolie contre le gré des prêtres hindous. Elle avait parfois plusieurs maris, elle était considérée comme une fille de joie.

 
La femme dans la socièté juive ancienne
 
Quand la femme juive se marie, tous ses biens revenaient à son mari. Lorsque son mari mourrait, elle n'avait pas d'autre choix que de se marier avec son beau frère, sauf si ce dernier n'était pas d'accord. L'ancien testament 47 : « Lorsque des frères demeureront ensemble, et que l'un d'eux mourra sans laisser de fils, la femme du défunt ne se mariera point au dehors avec un étranger, mais son beau-frère ira vers elle, la prendra pour femme, et l'épousera comme beau-frère ».
 

La femme dans la société chrétienne ancienne

La femme chrétienne ancienne ètait inférieure à l'homme et lui devait obéissance. Paul dit (Nouveau testament, Éphésiens 5:22-23) :«Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur ; car le mari est le chef de la femme, comme le Christ est le chef de l'Église»

 
La femme dans la société arabe préislamique 
 
La femme dans la socièté arabe était considérée comme un objet. Elle pouvait être donnée en héritage. Certains enterraient leurs filles vivantes car cela représentait un déshonneur pour la famille . "Et ne tuez pas vos enfants par crainte de pauvreté ; c’est Nous qui attribuons leur subsistance, tout comme à vous. Les tuer, c’est vraiment, un énorme péché. " .(Sourate 17 : Al-Isrâ, verset 31.)
 
              
                                        
 La femme en islam et dans la société actuelle 
 
L'islam fait honneur à la femme, qu'elle soit mariée ou célibataire, elle est libre de disposer de ses biens et ne doit de compte à personne. Quand elle se marie, elle dispose d'une dote de mariage qu'elles peut utiliser comme bon lui semble, elle garde aussi son nom de famille. Les mères, en islam, sont traitées avec beaucoup d'égard.  L'islam recommande de les traiter de la meilleure façon qui soit.  
 
Un homme vint voir le prophète Mohammed (alayhi salat wa salam) et lui demanda: "Ô messager de Dieu, quelle est la personne qui mérite le plus que je lui tienne compagnie?"  Le prophète (alayhi salat wa salam) répondit: {Ta mère.}  L'homme dit: "Et qui encore?"  Le prophète (alayhi salat wa salam) dit:{Ta mère.}  L'homme demanda encore: "Et qui d'autre?"  Le prophète (alayhi salat wa salam) dit: {Ta mère.}  L'homme demanda de nouveau: "Et qui encore?"  Le prophète (alayhi salat wa salam) dit: {Ton père.}.  
 
Dans la société occidentale actuelle la femme est souvent utilisée dans la publicité en tant que femme-objet, rabaissant ainsi sa valeur, elle n'est utilisée que pour augmenter les ventes d'un produit quelconque. Passer des heures devant le miroir à se coiffer et se maquiller pour s'exposer aux yeux de tous, ou sortir "libre", protégée par un voile tout en plaisant à Allah le tout puissant. À qui devons nous plaire ? A la société de surconsommation dirigée par des hommes ou à notre créateur ? 
 
Gustave le bon ( qui n'était pas musulman) a dit "l’Islamisme a relevé la condition de la femme, et nous pouvons ajouter que, c’est ici, la première religion qui l’ait relevée... ; toutes les législations antiques ont montré la même dureté pour les femmes.... "
 
 
Rédigée par Memouna 
 
 
 
 
 
 

Commentaires (2)

Zouzou
  • 1. Zouzou | 19/10/2016
Bonjour,
Je viens de m'installer au Maroc et je suis ravie de découvrir votre culture.
Je ne pourrai pas vous contredire sur les premiers paragraphes de votre article car ce n'est pas mon domaine de connaissance, mais je trouve le dernier un peu réducteur.
Le point de vue des publicitaires ne reflète pas celui de toute une société. Je suis européenne, non voilée, célibataire et je me maquille très peu (une touche de mascara ! ) et sûrement moins que certaines femmes voilées très maquillées que je croise dans les rues. Mais cela ne doit pas les définir.
J'espère utiliser ma "liberté" comme vous dites à d'autres profits : je fais un métier que j'aime, je rénove ma maison qui j'ai achetée à crédit sur 25 ans, je suis dans une asso de renovation d'un bateau en bois (plutot masculin comme ambiance, mais j'aime travailler le bois) et je voyage dès que je peux...je galère parfois en fin de mois, et mon independance a parfois le gout de la solitude. Mais voilà (assez objectivement j'espère) ce que je mets derrière "ma liberté"...

En espérant, continuer se croiser via le blog, bonne continuation....
laasri francesca
  • 2. laasri francesca (site web) | 07/05/2017
J'aime bp ton petit blog ....mais c'est un sujet très périlleux que tu abordes .... et le statut de la femme dans la religion chrétienne est très complexe , tu ne peux pas le réduire à l'Ancien Testament , je suis très croyante catholique (comme le sont tous les italiens ...) il faut regarder le message de Jesus et son attitude vis à vis des femmes , il y a bp de respect et d'amour du prochain et donc de la femme ....dans la religion chrétienne et c'est ce qui fait sa spécificité Si tu n'aimes pas l'Autre autant que toi meme , autant ne pas croire en Dieu et le prier cela ne sert à rien ....

boussa kbira et bravo pour ce joli blog , j'adorerais avoir une gentille personne qui m'aiderait à personnaliser le mien et le rendre aussi doux et girly que le tien .... peut etre que cela arrivera inchallah

Ajouter un commentaire